octobre 6, 2022
maladie dégénérative

Quelles sont les maladies pour avoir l’AAH ?

Les personnes en situation de handicap ou qui souffrent de certaines maladies peuvent bénéficier d’une allocation. Cependant, cette allocation est attribuée suivant certains critères, et notamment certaines maladies. Retrouvez ci-dessous, les maladies qui permettent d’avoir l’allocation aux adultes handicapés (AAH) !

Liste des maladies dégénératives donnant droit à l’AAH

Une maladie dégénérative est une maladie qui atteint les organes vitaux internes comme le cœur, les reins ou encore les poumons. Bien qu’elles soient souvent invisibles, ces maladies constituent un véritable handicap pour les personnes qui en souffrent. Comme maladie invalidante, nous avons :

  • la dépression ou migraine ;
  • l’autisme ;
  • le cancer ;
  • la sclérose en plaques ;
  • le diabète ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • l’arthrose des doigts ;
  • la dyslexie, dysphasie ou dyspraxie ;
  • la trisomie 21 ;
  • le trouble déficit de l’attention ;
  • le trouble de l’audition ou surdité ;
  • la maladie de Crohn, etc.

Cette liste de maladie est donnée à titre indicatif, elle n’est donc pas exhaustive. Toutefois, pour plus d’informations sur les maladies génératives, vous pouvez contacter la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre territoire. Par ailleurs, pour en savoir plus sur le diabète et l’AAH, vous pouvez également contacter la même institution. 

maladie dégénérative

Conditions d’attribution de l’AAH

Le fait de souffrir d’une des maladies citées ci-dessus ne vous garantit pas l’obtention de l’AAH. En effet, pour jouir de cette allocation, vous devez remplir certaines conditions.

Être reconnu comme handicapé

Pour jouir des avantages de l’AAH, vous devez avoir un certain taux d’incapacité. En effet, le taux d’incapacité doit être de 80 %. Toutefois, vous pouvez adresser une demande à l’AAH si votre taux d’incapacité varie entre 50 % et 79 %. Votre demande sera prise en considération si votre handicap représente une restriction durable ou substantielle à l’emploi.

Une restriction est considérée comme durable lorsque votre situation est successible d’évoluer ou non, un an après le dépôt de votre demande. La restriction est substantielle lorsque vous rencontrez des difficultés à obtenir un emploi. Aussi, vous devez être reconnu comme handicapé par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) avant d’avoir l’AAH. 

Age, lieu de résidence et revenu

Pour bénéficier de l’AAH, la personne en situation de handicap doit avoir au moins 20 ans. Il est également possible de bénéficier de cette allocation dès l’âge de 16 si vous n’êtes plus considéré comme à charge des parents. Les enfants, ayant moins de 20 ans, bénéficient, quant à eux, de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). 

Le lieu de résidence est aussi un critère pour obtenir l’AAH. En effet, vous devez résider de manière permanente en France. Les étrangers, quant à eux, doivent séjourner de manière régulière sur le sol français pour pouvoir jouir des avantages de l’AAH. 

Concernant vos revenus annuels, vous ne devez pas dépasser 11 038 euros si vous vivez seul. Si vous êtes en couple, vos revenus annuels ne doivent pas dépasser 19 979 euros.

En conclusion, pour bénéficier de l’AAH, vous devez d’abord être atteint d’une maladie générative. Ensuite, vous devez être reconnu comme handicapé par la CDAPH. Vous devez également résider sur le territoire français de manière permanente et avoir au moins 20 ans.